Comment rédiger un essai ?

Vous passez l’examen de la littérature et vous voulez lancer un excellent essai sur des sujets divers de la littérature classique ? Comment rédiger un essai bien écrit avec une bonne réflexion du texte? Je vais vous donner un plan pour rédiger votre essai.
Une introduction :
Pour écrire un essai en français, il faut qu’on suivie une structure. Il faut présenter votre problématique et votre plan dans l’introduction. Par exemple, vous pouvez écrire la problématique comme «Dans quelle mesure, la responsabilité civile d’un commerçant est-elle engagée ? » Votre essai devra comporter au moins deux parties, que l’on appelle communément le développement. Il existe 3 grands types de plan :

1. Le cartésien : Introduction / Thèse / Antithèse et Synthèse
2. Le logique : Faits / Causes et Conséquences
3. L’explicatif : Analyse des principaux termes du sujet illustrée d’exemples

C’est à vous de faire votre choix. Si l’essai demande une opposition, il faut choisir le plan de type cartésien. Enfin il faut toujours conclure l’essai en donnant votre réflexion.

Le subjonctif

Dans ce poste, j’explique plus simplement le subjonctif.
Le subjonctif est un mode en français. Les français utilisent plus fréquemment le subjonctif. Il y a deux temps dans le subjonctif : Le présent et le passé.
Nous utilisons toujours le subjonctif avec « il faut que.. »
Il exprime plusieurs émotions, tels qu’un souhait, un ordre, un espoir ou un doute, ainsi qu’une obligation ou une nécessité.
Le subjonctif est le mode de l’incertain qui souligne les possibilités de réalisation d’une action mais peut aussi les mettre en doute.
La conjugaison :
La conjugaison pour le subjonctif est le même pour tous les verbes réguliers. Le présent du subjonctif utilise le même radical que le présent de l’indicatif avec les terminaisons :
– e, -es, – e, -ions, -iez, -ent
Ne confondez pas avec le présent de l’indicatif pour –er verbes. Autre que les formes nous et vous,les terminaisons sont également identiques. Ça veut dire, le subjonctif des ‘–er’ verbes réguliers ressemble exactement comme l’indicatif présent.